Nos programmes et nos créationsMéditerranée sacrée

Méditerranée sacrée

POLYPHONIES ANCIENNES ET MODERNES EN HÉBREU, LATIN, GREC ANCIEN, ARABE ET ARAMÉEN

Avec le Chœur de chambre Les éléments, je suis tout particulièrement attentif à défendre le répertoire a cappella. Depuis des années nous avons interprété de nombreux programmes où se côtoient musiques ancienne et contemporaine. Autour d’une thématique conceptuelle ou géographique, ils permettent d’allier grand répertoire et découvertes, et sont l’occasion de commander des œuvres à des compositeurs d’aujourd’hui.

Choisir le thème du sacré autour de la Méditerranée nous emmenait à voyager dans différentes cultures et dans le temps. L’idée de départ s’est vite concrétisée dans la volonté de faire entendre des œuvres chantées dans des langues anciennes du bassin méditerranéen. Le latin où le répertoire choral est très important, mais également l’hébreu, le grec ancien, l’arabe, l’araméen. J’ai écarté les monodies byzantines et la musique traditionnelle ou de tradition orale. Le chœur, interprète de la musique « occidentale», n’allait pas être à sa place vocalement dans ces univers.

J’ai donc choisi des œuvres du répertoire ancien de notre civilisation chrétienne. Les Répons des Ténèbres de Gesualdo, les œuvres de Vittoria et le Crucifixus de Lotti se sont imposés rapidement parmi les chefs d’œuvres de la polyphonie de la Renaissance ou du début de l’époque baroque. Les œuvres en hébreu de Salomone Rossi, contemporain de Monteverdi à Mantoue, écrites pour introduire la polyphonie à la synagogue, ont trouvé naturellement leur place dans ce corpus.

Pour le grec ancien, l’araméen et l’arabe, il me paraissait évident qu’il fallait faire appel à des compositeurs contemporains. Le compositeur grec Alexandros Markeas a choisi d’écrire une pièce à 16 voix solistes, hommage théâtral à l’antiquité grecque sur des textes des Bacchantes d’Euripide. Le libanais Zad Moultaka a proposé Lama Sabaqtani fresque d’une grande expressivité, également à 16 voix solistes, sur le texte des sept dernières paroles du Christ en syriaque, langue écrite la plus proche de l’araméen. Pour le grec ancien, il a mis en musique pour voix de femme le Psaume 137 ThenThèlo, et pour la langue arabe, il a composé Mèn èntè pour voix d’homme sur un poème mystique de Husayn Mansour Hallâj. Avec cette pièce, Zad Moultaka répondait à sa façon à l’exigence de pouvoir faire entendre la monodie dans ce parcours méditerranéen. On la retrouve dans certains des versets du Kaddish de Rossi et, traitée en canon, dans le O Virgo Splendes du Llibre vermell de Montserrat, la pièce musicale la plus ancienne du programme.

Donné plus de cinquante fois en concert, enregistré en disque ainsi que par la radio et la télévision, ce programme est devenu un des programmes phare de l’ensemble, repris régulièrement en France et tourné en Espagne, au Portugal, aux USA, au Canada, en Tunisie et au Liban. Il n’a cessé d’évoluer, se ciselant au fil du temps pour atteindre son point d’équilibre et de maturité.

Joël Suhubiette

Distribution

Choeur de chambre les éléments | 16 chanteurs

Direction Joël Suhubiette

 

Programme

Salomone Rossi (1570-1630) 

Barechu et Kaddish - en hébreu et en araméen

 

Tomás Luis de Victoria (1548-1611)

"Lamentations pour le Samedi saint" - en latin

Jerusalem Convertere ad Dominum Deum Tuum 

 

Alma Redemptoris mater - en latin

O vos omnes - en latin

 

Zad Moultaka (1967)

*Mèn èntè (2010) - en arabe sur un texte de Mensur al-Hallaj

Pour 5 voix d'homme

 

**Then thèlo (2010) - en grec sur le Psaume 137

Pour voix de femme

 

Alexandros Markeas (1965)

*Trois fragments des bacchantes (2009) - en grec ancien sur des textes d’Euripide

 

-- (pause de 5 minutes / entracte possible)

 

Llibre Vermell de Montserrat (1370) (Catalogne)

O virgo splendes et Mariam Matrem - en latin

Pour voix de femme

 

Carlo Gesualdo (1560-1613)

"Répons des ténèbres du samedi saint" - en latin

Jerusalem, surge et O vos omnes

 

Antonio Lotti (1665-1740)

Crucifixus - en latin

A 8 voix

 

Zad Moultaka (1967)

***Lama sabaqtani (2009) - en araméen

 

*Commande du Choeur de chambre les éléments
**Commande de Radio France
***Inspiré par les "Sept dernières paroles du Christ en croix" / Commande de Musique Nouvelle en Liberté